Accéder au contenu principal

Étiquette : Takeshi Kitano

Un Road Movie à pied, sur L’été de Kikujiro de Takeshi Kitano

« Notre rêve à tous était d’être yakuza : ils avaient une telle prestance, une telle allure… Ils étaient nos héros, au même titre que les champions de base-ball. Devenu adulte, je pense avoir le devoir de montrer aux jeunes la réalité de ces gens, leur cruauté, leur côté effrayant. Ils sont tellement présents dans la société… À chaque étape de la vie du japonais moyen (école, université, boulot…), ils tirent les ficelles. Eux-mêmes, ou leurs pendants légaux que sont les hommes politiques, traitent la population avec le plus grand mépris.[1] » Poursuivre la lecture « Un Road Movie à pied, sur L’été de Kikujiro de Takeshi Kitano »

L’individu et le clan dans l’œuvre de Takeshi Kitano

Takeshi Kitano n’est sans doute pas le premier cinéaste japonais auquel on pense lorsqu’il s’agit d’évoquer le thème du rebelle. Les années 1960 et 1970 japonaises regorgent de cinéastes ayant articulé diverses formes de rébellion dans leur cinéma : on pense précisément à Nagisa Oshima, Koji Wakamatsu, ou même Seijun Suzuki dans un autre registre. Poursuivre la lecture « L’individu et le clan dans l’œuvre de Takeshi Kitano »

Outrage-Outremarge, sur Outrage Coda de Takeshi Kitano

Clôture très efficace à la trilogie commencée sept ans plus tôt, Outrage Coda prolonge jusqu’à l’extrême le diagnostic de la société japonaise malade bloquée entre tradition et refus de la tradition. Les codes yakuzas explosent tout en restant dans la limite du cadre mafieux primaire: puisque la loyauté, la fierté et l’honneur ne sont plus des valeurs ancrées chez le yakuza, il ne subsiste que le désir du pouvoir et la cupidité.

Poursuivre la lecture « Outrage-Outremarge, sur Outrage Coda de Takeshi Kitano »