Hors-Champ

Klimt en surface

Jusqu’au 11 novembre 2018, l’Atelier des Lumières à Paris met à l’honneur Gustav Klimt (1862-1918) et ceux qui ont trouvé en lui l’inspiration, Friedensreich Hundertwasser (1928-2000) et Egon Schiele (1890-1918). Prenant place au cœur d’une ancienne fonderie, ce n’est plus le métal en fusion rougeoyant qui illumine les murs mais dorénavant l’or de Klimt et les couleurs d’Hundertwasser.

Hors-Champ

Plongée dans les univers hallucinés de Keerych Luminokaya — Luminokaya et Meshuggah

Un être humanoïde dans un état de stase, depuis des siècles sans doute. Si longtemps endormi que des plantes ont commencé à pousser non pas à l’extérieur, mais bien depuis l’intérieur même de son corps. Celles-ci recouvrent ainsi de l’être en stase, elles l’enveloppent même. Les images des moines bouddhistes s’immolant par le feu, semblant échapper à toute douleur lors de la mise à mort volontaire, nous sont tragiquement familières. Filmés à plusieurs reprises, les images qui en résultent ont même fait office de pochette d’album du célèbre album éponyme de Rage Against The Machine (1992).

Chroniques, Jeu Vidéo

Le Petit Clone perdu, sur la démo de Crying Suns

Les humains ne peuvent plus survivre sans les robots, c’est le constat qui est fait à la fin du livre d’Isaac Asimov, publié en 1950, à travers une quatrième loi : “Nulle Machine ne peut porter atteinte à l’humanité ni, restant passive, laisser l’humanité exposée au danger.” C’est effectivement le cas dans Crying Suns, rogue-lite1 tactique, actuellement développé par le studio montpelliérain Alt Shift.

Chroniques, Cinéma

Objet du désir, sur Call me by your name de Luca Guadagnino

Call me by your name dresse la lente élaboration d’une montée du désir : le parcours d’un amour entre deux hommes rassemblés par la différence de leur âge. Par l’établissement de corps peu vêtus, baignés par la lumière prenant source au mitant d’un été intemporel, Call me by your nameest à lui seul un objet submergé par l’implacable trouble du désir. Le film rappelle, par sa légèreté ensoleillée, l’univers d’un cinéma à la Rohmer : mêmes plans lumineux de repas d’été à l’ombre d’un arbre, même particularité des façons de se vêtir propres aux années 1980 – période campée par les deux cinéastes.

Cinéma, Entretiens

Entretien avec Pauline Lorillard

Pauline Lorillard est une actrice française actuellement à l’affiche des Garçons Sauvages de Bertrand Mandico. Longtemps comédienne de théâtre, elle évoque pour Amorces ses apparitions au cinéma, son travail de longue date avec Vincent Macaigne, et l’aventure des Garçons Sauvages. Elle sera prochainement de retour sur les planches lors d’une reprise de Je suis un pays au théâtre de La Colline (Paris) le 31 Mai jusqu’au 14 Juin 2018, et à l’affiche du prochain moyen-métrage de Bertrand Mandico UltraPulpe.