Accéder au contenu principal

Auteur : Roméo Calenda

Étudiant en première année de Master Recherche et théorie à l'université Paris 8, et passionné de Football. A rédigé un mémoire de licence nommé : Vecteurs, résultantes et origines communes des jeux et de la violence dans le cinéma de Takeshi Kitano.

Thanos et la question de la crise écologique

Plus nous avançons dans le temps, plus notre conception de la représentation de la catastrophe écologique évolue. Dans Snowpiercer (2013), l’accent est clairement mis sur une apocalypse glaciaire — qui au contraire du Jour d’après de Roland Emmerich est provoquée directement par les hommes de pouvoir, qui ont décidé de lutter contre le réchauffement climatique en refroidissant la planète. Poursuivre la lecture de « Thanos et la question de la crise écologique »

Un Road Movie à pied, sur L’été de Kikujiro de Takeshi Kitano

« Notre rêve à tous était d’être yakuza : ils avaient une telle prestance, une telle allure… Ils étaient nos héros, au même titre que les champions de base-ball. Devenu adulte, je pense avoir le devoir de montrer aux jeunes la réalité de ces gens, leur cruauté, leur côté effrayant. Ils sont tellement présents dans la société… À chaque étape de la vie du japonais moyen (école, université, boulot…), ils tirent les ficelles. Eux-mêmes, ou leurs pendants légaux que sont les hommes politiques, traitent la population avec le plus grand mépris.[1] » Poursuivre la lecture de « Un Road Movie à pied, sur L’été de Kikujiro de Takeshi Kitano »

Plongée dans les univers hallucinés de Keerych Luminokaya — Luminokaya et Meshuggah

Un être humanoïde dans un état de stase, depuis des siècles sans doute. Si longtemps endormi que des plantes ont commencé à pousser non pas à l’extérieur, mais bien depuis l’intérieur même de son corps. Celles-ci recouvrent ainsi l’être en stase, elles l’enveloppent même. Les images des moines bouddhistes s’immolant par le feu, semblant échapper à toute douleur lors de la mise à mort volontaire, nous sont tragiquement familières. Filmées à plusieurs reprises, les images qui en résultent ont même fait office de pochette du célèbre album éponyme de Rage Against The Machine (1992). Poursuivre la lecture de « Plongée dans les univers hallucinés de Keerych Luminokaya — Luminokaya et Meshuggah »

L’individu et le clan dans l’œuvre de Takeshi Kitano

Takeshi Kitano n’est sans doute pas le premier cinéaste japonais auquel on pense lorsqu’il s’agit d’évoquer le thème du rebelle. Les années 1960 et 1970 japonaises regorgent de cinéastes ayant articulé diverses formes de rébellion dans leur cinéma : on pense précisément à Nagisa Oshima, Koji Wakamatsu, ou même Seijun Suzuki dans un autre registre. Poursuivre la lecture de « L’individu et le clan dans l’œuvre de Takeshi Kitano »

L’arbitrage vidéo dans le football

L’arbitrage vidéo tend à se démocratiser de plus en plus dans le football depuis la nomination de Gianni Infantino à la tête de la FIFA, la Fédération Internationale de Football, en 2016. C’est une demande de longue date que d’assister les arbitres de la vidéo afin de les aider à mieux cerner les fautes, les hors-jeu, la validité d’un but etc… Demande légitime d’un grand nombre puisque la vidéo dans le football est ce dont ont accès tous les passionnés de football, à commencer par le téléspectateur.

Poursuivre la lecture de « L’arbitrage vidéo dans le football »

Outrage-Outremarge, sur Outrage Coda de Takeshi Kitano

Clôture très efficace à la trilogie commencée sept ans plus tôt, Outrage Coda prolonge jusqu’à l’extrême le diagnostic de la société japonaise malade bloquée entre tradition et refus de la tradition. Les codes yakuzas explosent tout en restant dans la limite du cadre mafieux primaire: puisque la loyauté, la fierté et l’honneur ne sont plus des valeurs ancrées chez le yakuza, il ne subsiste que le désir du pouvoir et la cupidité.

Poursuivre la lecture de « Outrage-Outremarge, sur Outrage Coda de Takeshi Kitano »

Guérir Marvel, sur Doctor Strange de Scott Derrickson

 

Les studios Marvel ont désormais pris pour habitude de vider quelque chose ou quelqu’un de sa substance. En faisant à la fois des films de super-héros sans réelle réflexion sur ce statut de surhomme/extra-terrestre et en vidant tout potentiel charismatique à des acteurs pour la plupart pas incroyables, mais tout de même intéressants dans d’autres films. Poursuivre la lecture de « Guérir Marvel, sur Doctor Strange de Scott Derrickson »